PIF-Burkina Faso : Lancement officiel d’une étude sur la palification et la sécurisation foncière des espaces de conservation dans les terroirs communaux.

Le vendredi 1er mars 2018 s’est tenu à Ouagadougou, dans la salle de Conférence de Royal Hôtel Palm Beach, l’atelier de lancement officiel de l’étude portant sur « les problématiques et les approches de solutions pour la planification et la sécurisation foncière dans les terroirs communaux ». Porté par le Programme d’Investissement Forestier (PIF) avec le soutien de la Banque Mondiale, cette étude a été confiée à bureau d’étude à une (NCBA CLUSA) sera réalisée dans quatre communes du Burkina Faso.

Les communes de Gassan, Siby, Zambo et Sapouy sont les zones concernées par l’étude sur « les problématiques et approches de solutions pour la planification et la sécurisation foncière dans les terroirs communaux ».   Elle a pour objectif d’appuyer la mise en place et le fonctionnement d’un Groupe Consultatif Technique (GCT) de réflexion et de coordination des activités de sécurisation foncière, et de mettre à la disposition du PIF un guide pratique de planification et de sécurisation foncière pour une gestion intégrée décentralisée des ressources naturelles dans le contexte REDD+. La cérémonie d’ouverture de l’atelier de lancement officiel de l’étude a été présidée par Monsieur Batio BASSIERE, Ministre de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique, représenté par Mr. Rasmané OUEDRAOGO le Directeur de Cabinet. Dans son allocution, Monsieur le Ministre par la voix du Directeur de cabinet a insisté sur « l’importance de l’implication et la participation effective de tous les acteurs au processus de protection et de sécurisation foncière et juridique des forêts et des espaces de conservation qui constitue un des défis majeurs du Ministère en charge de l’Environnement ».

Après la cérémonie d’ouverture, les travaux de l’atelier ont effectives démarré avec une présentation sur l’état d’exécution du Programme d’Investissement Forestier du Burkina Faso après trois (03) années d’intervention. Cette présentation a été animée par Mr. Sibiri KABORE, Coordonnateur National du PIF. La seconde présentation s’est intéressée au lien entre le Foncier et la REDD+. Animée par Mr. Georges KUATE KUTE, assistant technique REDD+ du PIF, cette présentation a permis de rappeler au participant que la sécurisation foncière est un des piliers de la REDD+.  La principale communication soumise à l’appréciation des participant a porté sur « l’Approche méthodologique pour la conduite de l’étude et l’élaboration d’un guide pratique des acteurs locaux ». Elle a été présentée par Monsieur Balla Wenceslas SANOU, responsable de l’étude. Dans sa présentation, il a indiqué que l’étude a pour portes d’entrées les espace de conservation. Elle s’articulera autour des points suivants : « la connaissance du terrain local, l’engagement du processus de constitution d’un espace de conservation, l’engagement du processus de classement, le démarrage de la mission aux niveaux national et régional, et l’animation de deux ateliers avec le Groupe Consultatif Technique ». A l’issue de la présentation, trois recommandations majeures ont été formulées par les participants à l’endroit des experts chargés de conduire l’étude. Dans un premier temps les experts ont été invités à tout mettre en œuvre pour impliquer les services techniques déconcentrés dans le processus de réalisation de l’étude. Ensuite, il a été recommandé de veiller à ce que le guide méthodologique qui sera élaboré soit réplicable dans d’autres Communes du Burkina Faso. Enfin, les participants à l’atelier de lancement ont souhaité que l’étude permette de déterminer avec précision le rôle et la place de chaque acteur dans les instruments juridiques de planification et de sécurisation foncière. Concernant la mise en place du Groupe Consultatif Technique les participants ont convenu de responsabiliser l’Observatoire National du Foncier (ONF) avec la possibilité de faire appel à des expertises externes si besoin. C’est sur cette conclusion qu’a pris fin l’atelier de lancement officiel de l’étude sur « les problématiques et approches de solutions pour la planification et la sécurisation foncière dans les terroirs communaux ».   

Thierry Rolland N. OUEDRAOGO

Expert en Communication / PIF-Burkina

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*