Forum National des acteurs de mise en œuvre du Programme d’Investissement Forestier (PIF) : De nouvelles orientations pour renforcer les acquis du Programme

Les 25 et 26 mai 2018 s’est tenu le premier Forum National des acteurs de la mise en œuvre du Programme d’Investissement Forestier (PIF) à Koudougou dans la Région du Centre-Ouest. Cette rencontre, placée sous la présidence de Monsieur Batio BASSIERE, Ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement Climatique, a été marquée par une réunion technique et une cérémonie officielle de remise de matériels aux partenaires du Programme.

 

   La rencontre technique du forum National des acteurs PIF s’est tenue le 25 mai 2018 dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce de Koudougou. Cette rencontre a regroupé une centaine de personnes représentant les structures partenaires du PIF et douze (12) Comités de Gestion Forestière (CGF). Réunis autour du Dr Sibidou SINA, Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique, ils ont partagé des informations sur l’état d’exécution du Programme d’Investissement Forestier et la préparation du Burkina Faso au mécanisme de Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des Forêts (REDD+).

Deux communications ont suscité les échanges entre les acteurs en présence. La première communication a porté sur « l’état d’exécution du Programme d’Investissement Forestier (PIF), trois ans après son lancement ». Présentée par Madame YAMEOGO/ZABA Pauline, Expert en suivi-évaluation du Programme, cette communication a permis aux participants de prendre connaissance des performances du Programme. En effet, affichait au 31 mars 2018 un taux d’exécution physique de 35% et un taux d’exécution financière de 31%. « Cette performance, même si elle aurait pu être meilleure après trois ans de mise en œuvre, est à saluer parce que le programme revient de très loin. C’est pourquoi il faut saluer le dynamisme de toute l’équipe et l’encourager à aller de l’avant » a fait remarquer Dr. Sibidou SINAN.

Quant à la seconde communication, elle s’est appesantie sur « l’état d’avancement du processus REDD+ au Burkina Faso ». Animée par Monsieur Georges KUATE-KUATE, Assistant Technique International (ATI) en REDD+ au sein du PIF, la communication a présenté aux participants les trois phases devant permettre d’implémenter le mécanisme REDD+ au Burkina Faso. Il s’agit de la phase de préparation à travers l’élaboration d’une stratégie nationale REDD+, la Phase de mise en œuvre à travers des investissements et la phase de payements basés sur les performances. Le Programme d’Investissement Forestier du Burkina Faso met en parallèle les deux premières phases, ce qui constitue une particularité pour la REDD+ du Burkina Faso. A l’issue des discussions, des recommandations ont été formulées pour améliorer la mise en œuvre des activités du Programme d’Investissement Forestier (PIF). La première recommandation porte sur la nécessité d’adapter les procédures administratives, notamment celles des passations de marchés, au caractère saisonnier des activités de reboisement organisées par le Programme. Cela permettra de mettre les intrants nécessaires (plantes, matériel de protection et d’entretien) à la disposition des acteurs à bonne date. En second lieu, les participants ont invité le PIF à renforcer la participation des représentants des communes au Forum. Cela permettra aux acteurs de mieux partager les expériences et développer une synergie positive pour une gestion concertée et durable des forêts et espaces boisés. Enfin, au regard de la richesse des contributions et de la volonté manifeste des acteurs à renforcer les échanges pour une mise en œuvre réussie du Programme d’Investissement Forestier, les participants ont souhaité que le Forum soit institutionnalisé et qu’il se tienne deux fois par an.

 

 

OUEDRAOGO Thierry Rolland N

Expert en communication / PIF-Burkina Faso

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*