Institutionnalisation du mécanisme REDD+ : Les organes communaux et régionaux installés et capacités

Les organes communaux et régionaux REDD+ sont désormais opérants dans les régions d’interventions du Programme d’investissement Forestier.  Du 5 au 21 décembre 2019, le Secrétariat technique national REDD+ a entrepris une série d’ateliers au cours desquels les membres des comités et cellules techniques communaux et régionaux REDD+ ont été officiellement installés et capacités.

Le processus d’opérationnalisation des organes REDD+ poursuit. Du 5 au 21 décembre 2019, le Secrétariat Technique National REDD+ a entrepris l’installation officielle des membres des organes communaux et régionaux REDD+. Au total, ce sont 31 comités et cellules techniques communaux qui ont été mis en places. Au niveau régional, ce sont comités et cellules techniques REDD+ des régions de la Boucle du Mouhoun, de l’Est, du Centre-ouest, de Centre-Sud et du Sud-Ouest qui ont été installés. A chacune des étapes, les membres des organes REDD+ ont été officiellement installés par leurs présidents, après la lecture des arrêtés de nomination. L’exercice permis de présenté les différents membres se connaitre ainsi que les types d’acteurs représentés. Avec l’installation, les comités et cellules techniques communaux et régionaux se joignent aux efforts de faire de la réussite du processus REDD+, tant au niveau stratégique que sur le terrain.

« Le comité communal sera désormais à même de prendre des mesures pour endiguer le phénomène. », Sié PODA, maire de Tiankoura

Les organes communaux et régionaux REDD+ devront initier et coordonner des activités dans le cadre de la préparation à la REDD+, tout en s’assurer l’implication de toutes les parties prenantes. Pour leur permettre d’assumer au mieux leur mission, les ateliers ont été mis à profit pour renforcer leurs capacités. Des modules portants sur le changement climatique, les attributions des organes, le cadre institutionnel et l’état d’avancement du processus de la REDD+ ont été développé. Selon le maire de la commune de Tiankoura, la mise en place des organes régionaux et communaux REDD+ contribuera à apporter des réponses adéquate au problème de la déforestation et de la dégradation des forêts, un défi important pour les collectivités territoriales. « Avec la rencontre que nous avons eue, nous pensons que le comité communal sera désormais à même de prendre des mesures pour endiguer le phénomène. », se réjouit Sié PODA ; pour qui, les feux de brousse particulièrement constitue un problème majeur.

 

Nouroudine Lenoble LOUGUE

Assistant en communication / PIF-Burkina Faso 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire