PDIC/ REDD+ de la commune de Doulougou : Une savonnerie pour les femmes de Guidissi et un une miellerie pour les apiculteurs de Silemba.

La mise en œuvre du Projet de développement intégré communal pour la REDD+ de Doulougou est tourné vers le développement de l’économie locale en faisant une part belle à l’autonomisation de « l’autre moitié du ciel ». Dans les villages de Guidissi et à Silemba, ce sont de populations ravies qui parlent des changements positifs intervenus dans leur quotidien grâce à l’action du Programme d’Investissement Forestier.

Dans le cadre du PDIC/REDD+ de la commune de Doulougou, 40 femmes ont été formées et équipées pour produire et vendre du savon.

A Guidissi dans la commune de Doulougou (Région du Centre-Sud), une unité de fabrication de savon fait la fierté des femmes du village. Le Groupement féminin Rélwend Paam Panga, qui a bénéficié de l’appui de la commune à travers le PDIC/REDD+, écoule déjà ses produits sur le marché local. « Nous avons été formées à la fabrication du savon liquide et des boules de savon. Au début de l’activité, chacune des 40 femmes du groupement a cotisé 500F pour contribuer au démarrage et depuis, nous commercialisons nos produits dans le village. Aux membres du groupement, le savon est vendu à un prix réduit. A ce jour, les bénéfices de la vente du savon nous ont permis de récupérer nos frais de départ. C’est dire que l’activité nous est bénéfique et nous sommes reconnaissantes envers le projet. », explique Madeleine BELEM, la présidente du groupement. L’autre infrastructure qui fait la fierté de la commune de Doulougou, c’est la miellerie implantée dans le village de Silemba. La miellerie communale a vu le jour dans le cadre de la mise en œuvre du PDIC/REDD+ de la commune de Doulougou. Selon le chef de la zone d’appui technique en élevage de Doulougou, l’infrastructure contribuera à améliorer la production du miel. Une vingtaine de producteurs a été formée à la production et la transformation du miel. Ces producteurs ont bénéficié de matériels de production. Ils se sont regroupés en société coopérative afin d’accroitre leur capacité de production. Cette nouvelle organisation permettra aux producteurs d’écouler facilement leurs produits au niveau National à des prix rémunérateurs. 

 

TEMOIGNAGE

 

BELEM Madelaine :

Présidente du groupement relwend paam panga  de Doulougou « Les PDIC/REDD+ ont permis aux femmes de Guidissi d’acheter le savon à 100F CFA au lieu de 250F CFA »

Notre groupement regroupe 40 femmes. La fabrication du savon est une de nos principales activités. Avant, certaines femmes coupaient le bois pour vendre. Mais depuis qu’elles fabriquent et vendent le savon, elles ont abandonné ces pratiques. Nous produisons le savons-nous mêmes et nous les revendons à nous-mêmes. La fabrication et la vente du savon est bénéfique pour nous les femmes. Avant il fallait débourser 250F CFA pour avoir du savon au marché. Mais avec la nouvelle  savonnerie, nous économisons car nous achetons le savon à 100F ce qui nous permet d’économiser 150F CFA. C’est grâce à la commune de Doulougou et au PIF que cela a été possible. Pour le moment nous ne produisons que du savon liquide. Nous sollicitons un appui pour renforcer nos capacités afin de diversifier nos produits avec la fabrication des boules de savon.

 

Nouroudine Lenoble LOUGUE

Assistant en communication / PIF-Burkina

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire