Le Secrétariat Technique National REDD+ renforce les compétences du PADA/REDD+

Le Secrétariat Technique National REDD+ (STN/REDD+), a animé les 3 et 4 Décembre 2020 à Banfora, une session de formation sur le processus REDD+ au Burkina Faso, au profit de l’Unité de coordination du Projet d’Appui au Développement de l’Anacarde dans le bassin de la Comoé pour la Réduction des Emissions dues à la Déforestation et a la Dégradation des Forets (UCP-PADA/REDD+).

C’est la salle de réunion de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement climatique des Cascades qui a accueillis l’atelier de formation sur le processus REDD+ au Burkina Faso, organisées par le STN/REDD+ au profit de l’Unité de coordination du PADA/REDD+. Conduite par le Point Focal National REDD+, Mamadou BATIENE, l’équipe de formateurs constitué de l’Assistant Technique International REDD+, d’agent du STN/REDD+, de l’expert en Système d’Information Géographiques du PIF, du consultant en appui au Secrétariat technique national REDD+ (STN/REDD+) pour le renforcement de capacités et de représentants du Fonds Vert pour le Climat (FVC) et du Secrétariat Permanent de la Coordination des Politiques du Secteur Agricole (SP-CPSA), s’est notamment attelé à expliquer les actions conduites par le Burkina Faso pour lutter contre les changements climatiques, les objectifs de la REDD+ et des COP sur les changements climatiques, le mécanisme de contrôle de la performance,  conditions de vente du carbone séquestré sur le marché international, le niveau d’implication des bénéficiaires et le financement de la mise en œuvre du PNSR III après son élaboration ainsi que les possibilités d’accès à la finance climat. Président la cérémonie d’ouverture, le Directeur Régional de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement climatique des Cascades a invité les participants à saisir l’occasion pour renforcer leurs connaissances du mécanisme REDD+. Pour Ernest YAMEOGO, « cette formation est une opportunité pour approfondir davantage les connaissances sur la problématique des changements climatiques et sur le processus REDD+ et son état d’avancement au Burkina Faso. ». Sa pensée est partagée par le Coordonnateur du PADA/REDD+, Noël Yacouba COULIBALY, pour qui la formation permet à la fois d’informer et de sensibiliser le personnel du projet. A l’issue de la formation, les participants ont émis des recommandations à l’endroit des acteurs impliqués dans le processus. Elles ont trait notamment à la nécessité de mettre en place un pool d’experts nationaux chargés de l’élaboration des documents de projets banquables, de l’importance de cartographier des ONG traitant des questions des changements climatiques et pouvant gérer les fonds alloués aux micro-projets et du besoin de maintenir la dynamique de renforcement des capacités des acteurs sur la REDD+, tout en partageant avec les acteurs à la base, les connaissances acquises.

Brahima Hilou, Agent du STN/REDD+

Nouroudine Lenoble LOUGUE, Assistant en communication du PIF

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire